DANS LE MACH POUR LES CAPTUR DU DA RACING

mardi 11 décembre 2018 par IMEC

Toujours très attendue, l’étape de Val-Thorens a permis au DA Racing et à ses pilotes de confirmer leurs ambitions pour ce 30e Trophée Andros. De la réaction efficace de Jean-Baptiste Dubourg à la victoire en Super Finale Elite d’Emmanuel Moinel en passant par les bonnes performances de Ludovic Gherardi, les Renault Captur du DA Racing ont confirmé qu’il fallait compter sur elles cet hiver. En arrivant à Val-Thorens, Jean-Baptiste Dubourg retrouvait son meilleur ennemi, le lest de 60 kilos, réservé au tenant du titre. Un handicap de poids qui peut pénaliser le pilote entre 5/10e et 1’’ au tour. Malgré ce désavantage incontestable, le pilote du DA Racing parvenait à se qualifier pour la Super Pole et revenait à la quatrième place. Parti de la deuxième ligne, « JB » est pris dans un peloton mouvementé et la direction arrière de la Captur N°1 allait en faire les frais. Le pilote du DA Racing ne pouvait éviter le contact avec le mur et devait abandonner avant de marquer les points de la cinquième place de la Course 1.

Emmanuel Moinel ne pouvait imaginer une meilleure entrée en matière pour la reprise du Trophée Andros. Le créateur d’Aerokart en région parisienne a su allier régularité et performances pour s’adjuger la première manche qualificative de la Course 1 avec 54/1000e d’avance sur son principal poursuivant. « Manu » optait pour une stratégie agressive en finale et faisait l’impasse sur la 2e manche. Positionné sur la première ligne de la Super Finale Elite, le pilote de la Captur DAR N°9 prenait un excellent départ qui lui permettait d’être au contact du leader. Dès lors, « Manu » mettait la pression avant de trouver l’espace pour s’offrir un dépassement qui lui permettait de remporter la Super Finale Elite, la première de sa carrière, avant de monter sur la deuxième marche du podium de la Course.
Local de l’étape, Ludovic était impatient de retrouver l’ambiance du Trophée Andros après trois ans d’absence. Engagé dans la catégorie reine, Elite Pro, « Ludo » allait se battre contre les meilleurs pilotes de la discipline. Fort des conseils apportés par le staff technique du DA Racing avec Marcel Tarrès et Pierre Arnaud, le pilote de la Captur N°9 est monté en puissance lors de chaque apparition sur le circuit de Val-Thorens. Onzième après les qualifications, « Ludo » s’élance de la deuxième ligne de la grille départ de la Finale Elite Pro. Las, le pensionnaire du DA Racing faisait un passage dans la poudreuse qui allait se stocker dans la direction de la Renault Captur. Dès lors, « Ludo » préférait ne prendre aucun risque en rentrant au paddock. Le pilote de Val-Thorens termine sa course aux portes du Top 10 pour son retour sur la glace. Les réactions :

Jean-Baptiste Dubourg : « Ce n’est pas la reprise à laquelle je m’attendais. Nous avons rencontré des soucis de motricité dans la première « qualif ». Ensuite, toute l’équipe a su réagir pour la Q2, ce qui nous permet de revenir dans le match. Puis, nous avons pu aller chercher de gros points lors de la Super Pole. Pour la finale, nous avions opté pour une stratégie agressive afin d’être prêts pour la Course 2, mais un accrochage puis l’annulation de la course dominicale ne nous a pas permis de concrétiser nos plans. Evidemment, ce n’est pas le résultat espéré, mais nous avons démontré un très bon état d’esprit, je suis impatient de retrouver l’étape d’Andorre pour confirmer ces sensations. »

Emmanuel Moinel : « La priorité ce week-end, était de mettre en application les acquis de ces dernières années avec le DA Racing tout en évitant de reproduire les mauvaises habitudes ! Je peux dire que je suis arrivé à faire exactement ce que je voulais, je me suis canalisé sans me mettre la pression. Je suis parvenu à mettre tout bout à bout pour remporter la Q1, sans me parasiter l’esprit ou me laisser influencer. Quel plaisir en finale, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas éclaté comme ça, d’autant que c’est un régal de se battre face à Lionel Daziano. »

Ludovic Gherardi : « Je suis très content de ce retour sur le Trophée Andros. La Renault Captur du DA Racing est une voiture très performante. Mais la particularité des courses sur glace est que vous ne pouvez pas vous entraîner avant les courses, il faut tout de suite être dans le match. J’ai eu la chance de bénéficier des conseils de l’équipe technique et de Marcel Tarrès. L’avantage avec Marcel est que nous parlons le même langage, celui de la passion. Malheureusement, une roue arrière s’est bloquée en finale et je ne voulais pas endommager la mécanique. C’était vraiment une bonne expérience avec l’équipe de Dominique Dubourg. » Maintenant rendez-vous en Andorre les 21 et 22 décembre.

B.L.S. – communiqué © PAB-Bernard Bakalian