COUPE DE FRANCE A NOGARO : CE QU’IL FAUT RETENIR

lundi 26 mars 2018 par IMEC

Ce premier week-end de mars donne le départ de la Coupe de France sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro, voici ce qu’il faut en retenir.

  • Un peu moins d’engagés que l’année précédente, il se pourrait bien que la tempère de neige qui a sévi en ce début de semaine et qui a bloqué routes et autoroutes ne soit étrangère à cette situation, mais il faut quand constater que saison après saison les plateaux diminuent. A titre d’exemple en 2016 111 engagés contre 80 ce week-end (hors Twin’cup), comme pour certaines falaises l’érosion sévit…… La Coupe de France serait-elle passée de mode ? Pas impossible. Pour la Twin’cup, moitié moins de partants depuis l’an dernier, mais une fois encore l’état de la route a du refroidir les ardeurs de certains.
Pierre Ballinger monte sur la plus haute marche du podium de la course 2
  • Pour les plateaux du bon et du moins bon, laissons de côté le Groupe GT avec plusieurs Clio Cup 4 ou les pilotes ont participé à une séance grandeur nature pour les Coupes de Pâques, se qui ramènerait l’effectif à 11, en Groupe N enfin les BMW ne sont plus seules…. Legend Car, Peugeot 206 ont rejoint ce plateau, avec 22 pilotes il est un des plus relevé. En Groupe A/FA 20 pilotes ce qui n’est pas mal, mais doit pouvoir mieux faire. Le Groupe Monoplace, après avoir connu les vaches maigres, voire très maigres, relève la tête avec 15 partants, sans être royal, le plateau à une certaine consistance. Enfin en Groupe C, l’on peut parler de bérézina, 7 partants seulement contre 17 en 2016, pas folichon tout ceci.
Fabien Julia s’impose en course 1 avant d’abandonner dans la seconde
  • Malgré tout de nombreux pilotes restent des fidèles que dit-je des piliers de la Coupe de France, la famille Chautard, Laure, Ader, Juillet, pratiquement tous ceux qui sont engagés dans le groupe C, Blanchereau et pas mal d’autre d’autres la liste serait trop longue, bravo messieurs.
Première victoire pour Christian Labarbe à Nogaro en Coupe de France
  • Les vainqueurs se sont bien souvent partagés les lauriers. En groupe N, un ‘’ancien’’ Olivier Gillard s’impose en course 1, dans la seconde nouveau venu Pierre Bellanger monte sur la plus haute marche du podium, tous les deux sur BMW. En groupe A, à défaut de ne pas avoir la Honda Civic de Franck Quagliozzi champion sortant, c’est celle du Tarnais Fabien Julia qui l’emporte avec un abandon dans la seconde, bruit moteur suspect, c’est au tour du Gersois Stéphane Eychenne d’emporter la 2e sur Renault Clio Cup. En Groupe C, première victoire à Nogaro pour le Girondin Christian Labarbe, pour la seconde le champion 2017, Henri Nell reprend son bien après un tête à queue dans la première, tous les deux sur Norma.
Roland Chotard champion 2017 étrenne son titre avec la 1er place de la course 1
  • En GT Roland Chotard, Porsche 997 GT3 Cup, le champion 2017 prend la 1e place de la course 1, dans la seconde c’est au tour de François Ader Caterham de terminer en vainqueur.
Le champion sortant Sébastien Blanchereau monte deux fois sur la 1er marche avec sa Dallara F308
  • En Monoplace un doublé pour Sébastien Blanchereau également champion 2017. En Twin’cup, deux victoires pour Laurent Dziadus, course 1 et 2 Pilote A, en Pilote B victoire de Hervé Fernandez-Grande, en B, Thomas Laisne s’impose, alors que le Sprint long revient une fois de plus à Thomas Laine.
Thomas Laine s’impose par deux fois sans oublier quelques accessits

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article7008

B.L.S. © photo Hervé Margolles & B.L.S.