BELLE FIN DE SAISON POUR VINCENT POINCELET

lundi 3 décembre 2018 par IMEC

Vincent Poincelet termine 2e du championnat

Disputée dans des conditions dantesques, c’est finalement Vincent Poincelet qui remporte cette édition 2018 du Rallye Plaines & Vallées. Très régulier, Jérôme Bricheux prend une très belle deuxième place devant Didier Barthe qui a longtemps occupé la tête de l’épreuve. En deux roues motrices, Grégory Boucher impose son Fouquet mais le titre 2018 dans la catégorie revient à Thibault Flouret-Barbe. Du côté des copilotes, c’est Quentin America qui décroche le titre. Dans le Challenge des SSV, le Belge Sébastien Guyette rafle la mise avec son Polaris alors qu’une fois de plus, Andrew Sargeant monte sur la plus haute marche du podium du Trophée des 4x4. Soulignons que dans ce Trophée, c’est finalement Vincent Barres et Vincent Larre qui remportent le titre 2018.

Championnat : cette édition 2018 du rallye Plaines et Vallées a été marquée de multiples rebondissements et par un pilote qui a marqué les esprits, Didier Barthe ! Ce dernier signe la moitié des meilleurs temps de la première étape et rentre en leader au parc fermé le samedi soir. Vincent Poincelet ne lâche rien mais privé de rampe de phares sur une bonne partie de la dernière spéciale du jour, le pilote de l’Aisne perd près de 25’’ et pointe au deuxième rang à 2’’ du pilote basque. Il est toutefois menacé par Jérôme Bricheux qui a signé un temps canon, de nuit, sur la grande spéciale de 24 km. Un peu plus loin, nous retrouvons les Rivet de Christopher Bird et de Thomas Lefrançois qui complètent le quinté provisoire. De leur côté, Vincent Foucart et José Castan se livrent un beau duel qui tourne à l’avantage du sorcier d’Etampes. La deuxième étape se déroule sous la pluie et Didier Barthe est à l’aise. Il signe un nouveau meilleur temps avant de laisser Vincent Poincelet prendre le relais dans la 6e spéciale. Le pilote basque commet une petite erreur et perd plus d’une minute dans le 7e chrono remporté par le Rivet de Jérôme Bricheux. Thomas Lefrançois se rappelle aux bons souvenirs de tous dans l’ES8 mais Vincent Poincelet et son copilote Julien Rivière terminent l’épreuve en trombe avec deux meilleurs temps. Notre duo remporte donc ce rallye et Vincent Poincelet en profite pour subtiliser, sur le fil, la deuxième place du Championnat au jeune Loïc Costes. Très régulier et rapide avec son Rivet Cyclone, Jérôme Bricheux termine l’épreuve à une excellente deuxième place finale. Un résultat qui montre que les SSV sont une bonne école avant de passer à la catégorie reine. Le podium est complété par le bouillant Didier Barthe qui a montré une fois de plus qu’il faut compter avec lui. Au pied du podium, le Britannique Chris Bird n’a pas été très dépaysé avec ce temps humide et boueux. Il devance Joël Chopin qui remporte la classe 3 juste devant José Castan et son buggy atypique équipé d’un moteur central avant. La septième place revient à James Gallou qui a été régulier. Il précède le Caze de Vivien Grivet toujours aussi performant et le BMC de Jean Garicoix qui montre déjà une belle pointe de vitesse malgré sa courte expérience. Un pilote à suivre dans l’avenir.

Challenge 2 Roues Motrices : Thibault Flouret-Barbe part le plus vite alors que Nicolas Lendresse est contraint à l’abandon dès le premier chrono. Dommage. Cet abandon offre un deuxième titre consécutif au jeune espoir Thibault Flouret Barbe qui se voit trahit par sa mécanique dans l’ES3. Du coup, Grégory Boucher reprend le leadership au volant de son Fouquet Honda. Il devance Nicolas Martin très appliqué avec son Cledze et Laurent Nail qui maintient son Tomahawk au 3e rang. Dimanche, Grégory Boucher et Romain Brocheton poursuivent leur marche en avant pour rentrer avec la victoire dans le Challenge 2RM. Une victoire indiscutable sur ce terrain délicat. Félicitations. Deuxième de la catégorie, Nicolas Martin confirme sa belle pointe de vitesse. Il remporte la classe T1B1 avec son Cledze. Il devance un autre Cledze, celui de Guillaume Lecoufflet qui découvrait sa nouvelle monture.

Challenge SSV : Nicolas Bidault n’est pas passé inaperçu. Auteur du premier meilleur temps, le pilote du Can-Am a su rester au contact de Sébastien Guyette qui rentre en tête le samedi soir avec son Polaris. Le podium provisoire est complété par le Can-Am de Cédric Lafontan. Dimanche matin, les rebondissements ne manquent pas. Nicolas Bidault abandonne et Sébastien Guyette tape un bidon dans la première spéciale du jour. Le Belge parvient tout de même à continuer et à réparer. Il conserve sa première place et rentre à Saint André de l’Eure avec une nouvelle victoire en compagnie de Jenny Lopez. La deuxième place revient au Can-Am de Cédric Lafontan et la troisième à Didier Boulanger.

Trophée des 4 x4 : pas de surprise, c’est bien Andrew Sargeant qui mène la danse avec son Land Rover. Il précède le leader du groupe T2B, Pascal Leboucher et la Jeep de Renaud Laborde-Dupere au terme de la première journée de course. La deuxième étape permet à Andrew Sargeant de confirmer sa domination. Il remporte une très belle victoire avec son copilote Chris Hammond. La médaille d’argent revient au vainqueur du groupe T2B, Renaud Laborde-Dupere et sa Jeep Cherokee. Le podium est complété par le Land Rover du Britannique Guy Thompson. Soulignons que, malgré leur absence, c’est bien Vincent Barres et Vincent Larre qui remportent le Trophée des 4x4 2018.

B.L.S. – communiqué © André Breton


Le classement