ANTHONY JANIEC, VAINQUEUR EN PUISSANCE A NOGARO

vendredi 28 juin 2019 par IMEC

Anthony Janiec, leader provisoire du championnat

Anthony Janiec est le vainqueur en puissance du 26e Grand prix Camion de Nogaro, deuxième épreuve du Championnat de France, il s’empare de la 1er place du championnat en détrônant Thomas Rabineau l’ex leader après l’épreuve du Paul Ricard Avec 26 camions engagés, le Champion en titre Anthony Janiec (N°1 - Lion Truck Racing) engrange trois podiums dont deux victoires, un score idéal.

Des déboires pour Thomas Rabineau : le Manceau a rencontré des problèmes techniques qui lui ont coûté très cher. Dans dans la deuxième course, suite à une défaillance des freins avant de sa machine, il est venu percuter Téo Calvet (#20 – Lion Truck Racing). Si ce dernier a pu repartir en piste, Robineau fut contraint à l’abandon. De plus il a été sanctionné par la direction de course pour cet incident. Il a été pénalisé d’un recul de dix places sur la grille au départ de la course 3 (12e sur la grille, deuxième lors des qualifications). Remonté à bloc, Robineau a fait le show dans cette manche. Il a réussi à dépasser neuf pilotes pour finalement arracher un podium qui semblait inespéré.

Le Team Aravi sur un petit nuage : le duel entre Janiec, Robineau passionne les foules depuis l’année dernière mais il n’y a pas qu’eux. Lionel Montagne (N°3 – Aravi Racing) a remporté sa première victoire de la saison dans la deuxième course. C’est le deuxième succès pour le Renault T compétition (1re victoire, Charade 2018). L’équipe semble avoir fait un pas en avant dans la mise au point, ce qui est de bon augure pour la suite.
Mais avant tout ! Ce que l’on retiendra de ce grand prix c’est la première victoire en carrière de Yorick Montagne (N°24 – Aravi Racing), le fils de Lionel. Il aura fallu moins d’une saison pour le voir triompher. Il avait fait ses grands débuts à Magny-Cours en juillet 2018. C’est maintenant chose faite, le voilà officiellement vainqueur d’une course camions. Après une lutte sensationnelle avec Grégory Ostaszewski (N°14 – Team 14), Yorick a réussi à conserver l’avantage jusqu’au drapeau à damiers. Téo Calvet s’adjuge la troisième place de cette même course 4. Le cadet du plateau, 18 ans seulement, a connu un week-end mitigé. Un seul podium, mais sa régularité sur la durée lui permet quand même de dépasser Robineau au général. Les pilotes du Lion Truck Racing trustent donc les premières places au terme de ce meeting.

D’ autres se sont mis en avant : le circuit Paul Armagnac de Nogaro a également permis à d’autres pilotes de se mettre en lumière malgré les 5 mastodontes du championnat, et ce, dans différentes courses : Aurélien Hergott s’est offert un incroyable top 5, Franck Conti un top 6, Stéphane Languillat un top 7, les Sousa (père et fils), José et Raphaël ont trusté la première ligne dans la manche 4, Martial Defaye s’est hissé dans le top 10 des deux Superpole du week-end. On soulignera le retour au premier plan de l’équipe Camions Compétition Vauclusiens avec le jeune Kevin Bassanelli et Alain Treuvey. Les deux ont souvent été lâchés par la mécanique en 2018. Le team a nettement amélioré la fiabilité. Sans oublier Sébastien Descoffres, Fabrice Chaigneaud, Patrice Lacouve, Patrick Chatelain, Clément Perrin, Jean-Philippe Dulac, David Michelin, Jennifer Janiec ou encore le spécialiste de la glisse, Christophe Miquel et son Scaniazaki. Tous ces pilotes ont ravis les 36.248 spectateurs présents ce week-end dans les tribunes malgré la chaleur.

En bref, les autres épreuves : en Legends Cars Cup victoire lors de la 1e course de Timothée Gislain, devant Thibaut Chriron et Lauret Imbert. Lors de la seconde Chriron s’impose, il précède Imbert et Morel, et pour la 3e Chriron renouvelle sa victoire devant Morel et Julien Deharte. En Superkart 250 l’ Allemand Peter Elkmann, gagne l’épreuve. Il devance Jaime Zuleta et Ingvar Bjerge. L’ allemand récidive suivi Alexandre Sébastia et Bjerge.

Les classements ici : http://www.actumecanique.com/spip.php?article8005

BL.S. – communiqué