A SPA, LE TEAM AKKA-ASP DECROCHE LE TITRE PILOTES ET EQUIPE

mercredi 31 juillet 2019 par IMEC

Cette 71e édition des 24 Heures de Spa restera dans les mémoires pour avoir été copieusement arrosée par la pluie, au point de provoquer six heures d’interruption de course. Un plateau de choix, des concurrents du meilleur niveau et une compétition à rebondissements, tous les ingrédients étaient réunis pour offrir du beau spectacle. Dans le clan AKKA-ASP, deux voitures engagées et deux voitures à l’arrivée avec un podium (2e) en Silver Cup pour la #90 de Nico Bastian, Timur Boguslavskiy et Felipe Fraga. Du même coup, les pilotes et le Team décrochent, à une épreuve de la fin du championnat, le titre dans la catégorie sur l’Endurance Cup et prennent une sérieuse avance au classement général de la Blancpain GT Series, toujours dans cette catégorie. Chez les Pro, l’équipage de la #88, Raffaele Marciello, Vincent Abril et Fabian Schiller n’a pas démérité, sixième au moment de l’interruption et qui passe sous le damier 13e. Toute l’équipe a prouvé son total engagement en se battant jusqu’au bout. Epilogue de la saison en Endurance Cup lors de l’ultime manche de Barcelone, les 28 et 29 septembre prochains.!

L’incontournable rendez-vous de l’excellence GT mondiale, les 24 Heures de Spa, bat cette année un nouveau record de son ère GT avec 72 voitures sur la ligne de départ. Cette épreuve un peu particulière au calendrier (sur un circuit qui l’est tout autant), s’étale sur une semaine complète où se répartissent la traditionnelle parade vers le centre-ville de Spa, les essais privés, libres, qualificatifs, de nuit, le warm-up, la Super Pole et bien sûr la course.
Une activité intense pour l’équipe AKKA-ASP qui alignait deux voitures sur les 24 Heures mais aussi quatre GT4 sur le championnat de France qui roulait en Belgique dans le cadre des courses annexes. Autant dire qu’en terme de logistique, la semaine était chargée.

Pour Jérôme Policand, le bilan est malgré tout positif : "Le titre Silver Cup Pilotes en Endurance nous fait beaucoup de bien. Nous n’étions pas parvenu à le décrocher l’année dernière et cerise sur le gâteau, cette année nous y ajoutons le titre par équipe. Cet équipage a fait de l’excellent travail et a fait preuve d’une belle régularité, pourtant après les essais et le changement de moteur, ce n’était pas gagné. Cependant, il y a de la déception pour l’équipage Pro qui aurait vraiment pu signer un meilleur résultat. Une crevaison cette nuit nous a fait perdre un peu de temps mais c’est ce matin que nous avons commis une erreur. Le pari de monter des slicks à la reprise de la course aurait pu fonctionner mais nous avons pêché par excès d’optimisme et nous l’avons payé cash. C’est dommage, d’autant plus qu’en termes de performances, il n’y avait rien à dire. Nous allons nous re concentrer sur les dernières manches du Blancpain GT World Challenge Europe et sur la finale de Barcelone en Endurance, il y a encore de gros points à aller chercher pour bien figurer."

Après une pause de quelques semaines, cap sur l’Allemagne et sur le circuit du Nürburgring pour l’avant-dernière manche du Blancpain GT World Challenge Europe, les 30 août et 1er septembre.

B.L.S. – communiqué © Patrick Hecq