ARZACQ : GARICOIX SURFE SUR LES COLLINES

mardi 10 mars 2009 par IMEC

Eh voilà c’est reparti ! Après une très (trop) courte trêve hivernale le Championnat de France des Rallye Tout Terrain comme à l’accoutumée débute par la 27e édition des Collines d’Arzacq et du Soubestre. Epreuve qui permet à Anicet Garicoix d’inscrire dix ans après sa toute première victoire obtenue ici même à nouveau son nom sur le livre d’or de ce rallye.

Beaucoup d’absents.

Beaucoup de grosses pointures absentes pour cette première édition 2009 des rallyes tout terrain. A vrai dire ceci n’est pas une nouveauté, presque chaque année nous constatons cet état de fait, du très souvent à des voitures en cours de montage ou de remontage. Il faut dire que dans cette discipline l’inter saison n’est pas très longue et bien souvent c’est un manque de temps qui est en cause, surtout quand les fêtes de fin raccourcissent un tant soit peu cette trêve. Quatre vingt inscrits pour soixante quatorze partants ce n’est pas ce que l’on peut appeler le plus gros plateau, l’on a déjà vu mieux ici. Cela ne veut pas dire que cette épreuve soit inintéressante, bien au contraire une dizaine de pilotes peuvent prétendre à la victoire. Fouquet, Garicoix, Pierrine, Poincelet, Rivet, Turon Barrère, Housset, Rivet, Knoll ou Zelinski sont tous candidats à la plus haute marche du podium. En cas de défaillance de ces favoris, ils sont nombreux à se bousculer au portillon pour accéder à ce 27e podium.


Alain Pierrine et Bernadette Carsoulle sur Fouquet Renault remportent plusieurs spéciales dont la toute première.

Samedi : duel entre Pierrine et Garicoix

Dès la première spéciale Pierrine sort le grand jeu et s’impose avec son Fouquet Renault 2 litres. Il devance Garicoix, Hirygoyen, Zielinski et Poincelet. Lors de l’ ES 2 Garicoix remet les pendules à l’heure devant un surprenant Séguineaud au volant d’un Phils’Car Renault et le débutant Jérôme Bos sur Caza Renault. ES 3 Pierrine, qui n’a pas dit son dernier mot l’emporte suivi par Garicoix, Housset et Fouquet. ES 4 le jeu des chaises musicales continue entre Pierrine et Garicoix qui termine en leader. Il devance Fouquet, Pierrine, Housset et Hirigoyen François, devant un autre Hirrigoyen mais Jean-Paul cette fois ci. L’ES 5 revient à Laurent Fouquet avec son nouveau Fouquet Nissan, derrière lui nous trouvons Pierrine, Housset et Rivet.


Malgré leurs talents d’acrobates Laurent Fouquet et Cédric Chatris, devront se contenter de la 2e place.

Lors de l’ultime spéciale de samedi, Garicoix est décidé de monter que c’est lui le patron, il gagne à nouveau devant un Fouquet de plus en plus incisif et Pierrine qui tel un cabot, n’est pas du tout décidé à lâcher son nonos. En fin de soirée, c’est avec un peu (euphéménisme) de retard que les 44 rescapés rejoignent le parc fermé d’Arzacq, ce qui laisse du temps aux journaleux de service pour tailler une bavette. Au terme de cette première journée, nous avons le classement provisoire suivant : 1er Anicet Garicoix, à 20,5 secondes Alain Pierrine, à 28 secondes Laurent Fouquet, voilà pour ce podium intermédiaire. En deux roues motrices c’est Jean-Pierre Renoulleau 13e qui tient la corde et dans le Trophée 4 x 4, Frédéric Lafuente rentre au parc fermé en leader.


Anicet Garicoix, Didier Queheille auront véritablement surfé sur les collines d’Arzacq

Dimanche : Garicoix enfonce le clou.

Après une nuit réparatrice tout le monde se retrouve dimanche matin dès potron-minet pour disputer les 7 dernières spéciales. Si Garicoix part avec le dossard N°1 beaucoup s’accroche à ses basques avec la ferme intention de lui faire mordre la poussière. Mais voilà notre homme a du bouffer du lion au petit déjeuner, avec comme résultat la première ES de la journée épinglée à son tableau de chasse, puis la seconde et enfin les trois dernières, ne laissant ainsi à ses adversaires que des miettes de son gâteau d’anniversaire et au diable l’avarice, les 10 bougies qui le décorent. Rivet et Fouquet se partageant cette maigre pitance avec une victoire chacun, pour faire court nous dirons qu’Anicet Garicoix et Didier Queheille sur Bidart Porsche ont véritablement surfé sur les collines d’Arzacq. Ce ne fut quand même pas une promenade de santé de l’avis même des vainqueurs : « Plusieurs pilotes et autos dans le peloton de tête sont très proches en matière de pilotage ou de performanc, il est difficile de se relâcher tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. Pour conclure un beau rallye avec de belles bagarres. »


Vincent Poincelet, Julien Rivière s’imposent dans le Challenge 2 roues motrices.

Vincent Poincelet, Julien Rivière remportent le Challenge deux roues motrices avec leur Fouquet Honda . Frédéric Lafuente copiloté par François Coste s’impose dans le Trophée 4 x 4 au volant de leur Jeep Cherokee. Quarante équipages figurent dans le classement de cette 27e édition du 27e Rallye Tout Terrain des Collines d’Arzacq et du Soubestre


Bon week-end pour Frédéric Lafuentes, François Costes vainqueurs du Trophée 4 x 4

RETROUVEZ LES CLASSEMENTS DANS LA RUBRIQUE FICHE TECHNIQUE DU LUNDI 2 MARS


Le podium du 27e Rallye Tout Terrain des Collines d’Arzacq et du Soubestre avec au premier plan Cédric Chatris, Laurent Fouquet, Bernadette Carsoulle, Alain Pierrine et assis sur la fontaine Didier Queheille, Anicet Garicoix.

B.L.S.